Après le BAC : ne vous trompez pas de débat !

J’ai consacré 3 de mes weekends fin 2015 à discuter avec des jeunes sur des salons. Oui, les mêmes sur lesquels ton professeur principal te force à venir, celui où ta mère t’emmène le samedi matin.

On y est (presque) tous passé. En prenant du recul vis-à-vis de ma période « Je suis passionné par le web, qu’est-ce que je fais après le BAC ? », je suis maintenant effaré devant Continuer la lecture de Après le BAC : ne vous trompez pas de débat !

La meilleure école (du web) pour votre avenir

Mes activités actuelles me confrontent aux questions de nombreux jeunes à la recherche de leurs études post bac dans le web / numérique. Ce sont parfois des jeunes lycéens, parfois des déçus par leur premier choix d’orientation.

Et ils me posent souvent la même question Continuer la lecture de La meilleure école (du web) pour votre avenir

Ton orientation est une fucking chance

Bientôt 2 ans que j’ai plongé dans le secteur de l’Education en rejoignant la Web School Factory. Deux ans que j’ai l’occasion de tchatcher avec de nombreux jeunes en pleine orientation.

Du coup, je baigne dans les problématiques  Continuer la lecture de Ton orientation est une fucking chance

J’ai faim et j’ai la flemme

Rapide partage d’une bonne expérience. Une fois rentrée chez soi, il n’est pas rare que faim + flemme forme un duo.

Comment solutionner le problème ? Après un passage sur AlloResto (sans suite), puis TokTokTok (bien mais cher), c’est finalement vers Take Eat Easy que le choix s’est porté.

3,50€ de livraison (raisonnable) et une sympathique expérience (site fluide et simple, tracking GPS du livreur).

Bonne bouffe !

Je n’ai pas créé de startup, mais un side-project

C’était il y a presque deux ans. Parc du luxembourg avec Juliette Raynal, alors que nous venions de quitter FrenchWeb, je remettais sur le tapis une idée de projet que j’avais en tête depuis quelques mois déjà. Il s’agissait de « s’amuser sur un side-project », pas de « lancer une startup ».

side-project (n.m.) = un projet mené en parallèle de son activité principale où il est possible de s’affranchir de toutes contraintes ou dépendance, et assumer de ne pas (encore) chercher à en vivre.

D’amour et d’eau fraiche

De quoi parle-t-on ? Continuer la lecture de Je n’ai pas créé de startup, mais un side-project

Internet, ce repas de famille où on consomme trop

Donnez moi un citrate de bétaïne, j’ai trop mangé. Trop mangé d’infos. Internet, ce repas de famille où l’on mange en excès. Un trop plein d’infos auquel il faut trouver des Continuer la lecture de Internet, ce repas de famille où on consomme trop

Nourriture de demain : je ne veux pas être demain

Le sujet n’est pas tout jeune puisque mes lectures datent de 2013. Je ressors de derrière les fagots un article mis en favoris : « How I Stopped Eating Food« .

Je pensais que c’était de la science fiction

Boire de la purée brunâtre en guise de nourriture, ça n’existe que Continuer la lecture de Nourriture de demain : je ne veux pas être demain

« On se croit indispensable et sincèrement, on l’est. »

La « Génération Y » (il fallait bien la nommer). On en parle, on parle… Mais qui nous en parle ? Les quarantenaires. C’est pour parler de sa génération qu’Alexandre, jeune étudiant passionné de 23 ans, a décidé décrire cet article.

Si je maitrise bien la définition de la GenY, j’en fais partie. L’article d’Alexandre est intéressant et soulève de nombreux points. Je retweet, je like et je +1. Juste une réaction sur Continuer la lecture de « On se croit indispensable et sincèrement, on l’est. »