Community Management. En savoir plus.

Community Manager & Community Management (CM pour les intimes) sont les deux « bests words » ces derniers temps. Social media, e-réputation, média sociaux, CRM, SAV, animation/modération… On ne compte plus les termes qui y sont associés. Au point de ne plus vraiment savoir ce qu’est un community manager.

Depuis quelques temps, je scrute les informations sur cette thématique. En réalité, je souhaite me confronter à cet étrange métier mal défini, parfois incompris, mais qui, selon moi, répond à un besoin certain : la e-reputation d’un(e) client/marque (J’enfonce surement une porte ouverte pour certains). L’agence Dagobert a concocté 23 slides sur le sujet pour tenter de clarifier son rôle et ses activités.

Une fois la théorie abordée, il serait bête de s’arrêter à la vision d’une seule agence. L’un de mes réflexes est de me tourner vers des experts du domaine, ou en tout cas des gens qui pratiquent. Le Buzzomètre #9, consacré au community management, répond directement à ma curiosité.

David Ferrara de X-Prime, Sandrine Plasseraud de We are Social, Damien Van Achter de la RTBF, Al Amine, Community Manager de Allociné

J’ai donc une vision théorique dans une main, des discours pratique dans l’autre.

 

Un idéalisme est né pour certains. Du coup, des CM pullulent, noyant ainsi la vague du community management qui n’en est seulement qu’à ses balbutiements. A ce stade, il est utile de renverser cet idéalisme pour redevenir un peu plus réaliste. C’est ce qu’à fait Yvain Ducrocq en listant quelques points qui font que community manager n’est pas forcément un métier de rêve.

Maintenant, pourquoi ne pas ouvrir notre champs de vision et ne pas se contenter au terme de « Community Manager » ? C’est ce que Fred Cavazza a fait. Le community manager ne pourrait pas satisfaire, à lui seul, toutes les missions qu’on lui attribue à tout va. C’est ainsi qu’il en découle de multiple métiers du Social Media Marketing ayant chacun ses propres spécificités nécessitant ses propres compétences. Tiens, le mythe du « community manager, héros des temps 2.0 » tombe. C’est intéressant.

Tout ceci pour, tout d’abord, partager des ressources et de ne pas se cantonner à une vision unique du community management. Certes, ce nouveau métier répond à un besoin, mais nous en sommes qu’aux prémices et celui-ci évolue chaque jour, précisant ainsi ses activités en entreprise et les compétences nécessaires pour le faire.

One thought on “Community Management. En savoir plus.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *