A l’image du Web, les métiers du référencement évoluent chaque jour, ce qui m’amène à penser que l’expert SEO n’est plus un simple technicien et ajoute un pins à sa casquette : celle de communiquant (j’entends par communicant, une personne ayant un bon relationnel).

Le SEO ne se cantonne plus à une simple optimisation technique mais s’allie au contenu et à la popularité.

seo segmentation
  • Technique : optimisation du code (H1, META, etc)
  • Contenu : l’élément de séduction indispensable pour Google
  • Popularité : s’appuyant principalement sur des backlinks de qualité

L’époque où le référenceur était seulement un bidouilleur de code est révolue. Le poids de la popularité d’une page est alors un facteur clé dans une stratégie SEO. Une dimension vient alors se greffer à sa palette de compétences : la communication.

L’expert SEO est (doit être ?) un bon communiquant ?

Le backlink est l’un des facteurs clés d’un bon positionnement. Ainsi, il revient inlassablement dans toutes les stratégies SEO. En y réfléchissant, l’obtention de backlink peut se faire grâce à :

  • Des échanges
  • Des accords dans le cadre d’un partenariat
  • De la recommandation
  • De l’affinité entre les personnes
  • etc…

L’expert SEO devient alors un bon communicant, une sorte de commercial du backlink, un personnage sympathique et ouvert à la discussion. Le référenceur et le community manager, travaillant main dans la main, peuvent mener à de beaux résultats.

Cette démarche de backlink doit-elle être prise en charge par une autre personne que le référenceur ? L’expert SEO est alors un geek qui a de la « tchatche » ?

Ce billet (et le graphique) est largement inspiré de la présentation « Quand le SEO devient social » de Synodiance que je vous recommande.